Quelques conseils pour éviter de manquer d'argent à la retraite.

Planifier sa retraite n'est pas toujours évident. La vie va vite et on ne prend pas toujours le temps pour s'arrêter et se poser des questions. À quel âge voulez-vous prendre votre retraite? Quelles seront vos activités et projets? Jusqu'à quel âge croyez-vous être actif et en santé? Il est effectivement difficile de répondre rapidement à ses questions. Une bonne planification de retraite est un processus sur plusieurs années.

Avec la médecine moderne et les saines habitudes, notre espérance de vie à beaucoup augmentée. En 2016, plus de 300 000 Canadiens étaient âgés de 90 ans et plus. Prendre sa retraite plus jeune et vivre plus vieux coûte plus cher et nécessite donc de prendre les bonnes décisions afin de réaliser ses objectifs de retraite et éviter de survivre à son argent.


Voici quelques conseils et stratégies que vous pouvez adopter.


Faire l'inventaire de vos actifs;


Faites la liste de vos actifs financiers : votre résidence, vos régimes de retraite (tel qu’un REER), vos placements, vos actions, vos obligations, votre immobilier et tous vos autres actifs. Pensez à inclure la valeur de vos polices d’assurance-vie. Listez également vos dettes ou obligations, celles-ci sont déduites de la valeur nette de vos actifs. (Outils)


Évaluer son espérance de vie;


Quel est votre état de santé? Jusqu’à quel âge vos parents ou vos grands-parents ont-ils vécu? Avez-vous des antécédents familiaux de cancer, de diabète ou d’autres maladies qui limitent l’espérance de vie? Si l’espérance de vie est élevée dans votre famille, vous avez de bonnes chances de vivre longtemps vous aussi. (Calculateur)


Planifier votre revenu de retraite;


Même si vous possédez un régime de retraite avec votre employeur, vos économies personnelles sont importantes. Vérifier avec votre conseiller l'étendue de votre régime de retraite et faites des simulations.


Savez-vous que si vous reportez le versement de vos rentes du Régime de pensions du Canada et de la Sécurité de la vieillesse à vos 70 ans, vous recevrez un montant mensuel plus élevé de 42 %? En fait, après 65 ans, vous recevrez un montant plus élevé de 8,4 % pour chaque année où vous reportez le versement. Quelques années d’attente peuvent ainsi vous permettre de profiter d’une meilleure allocation mensuelle.


Ne négligez pas la fiscalité de vos placements et de vos actifs dans votre planification. Votre conseiller pourra vous aider en vous proposant des produits qui vous permettront d'accumuler plus d'argent au fil du temps.


Mettre en place une stratégie de décaissement;


Veillez à ce que votre taux de décaissement (montant que vous prélevez de votre actif) soit inférieur à votre taux de rendement et tenez compte de l’inflation.


Une bonne stratégie prend également en considération le taux d’imposition appliqué à chaque placement (par exemple, les gains en capital sont plus avantageux sur le plan fiscal que les dividendes ou les revenus d’intérêts). Les retraits de votre REER ou de votre FERR sont ajoutés à votre revenu imposable de l'année du retrait. Non seulement vous paierez de l’impôt, mais vous pourriez perdre le droit à certaines prestations.


Il existe aussi différentes stratégies afin d'augmenter votre revenu de retraite sans augmenter votre revenu imposable.


Évaluer votre coût de vie à la retraite;


Quels seront vos dépenses à la retraite? Prendre du bon temps à la maison et profiter du voisinage ou faire le tour du monde sur un voilier privé n'engendre pas les mêmes coûts! Il est donc important de réfléchir à ce que vous désirez faire à la retraite afin que votre conseiller soit en mesure de déterminer les montants nécessaires à la réalisation de vos objectifs. Votre état de santé aura aussi un impact important sur votre coût de vie.


Planifier votre succession;


Rédiger son testament et en faire la révision lorsqu'un changement survient dans votre vie est essentiel (arrivé d'un enfant ou petit-enfant, séparation, vente d'entreprise, etc.).


Est-ce que vous désirez laisser votre marque par un don de charité à un organisme qui vous tient à coeur? Faites appel à un conseiller afin de profiter de votre vivant des avantages fiscaux d'un don planifié et maximisez votre legs.

Envisagez de souscrire une police d’assurance-vie pour un montant qui couvre les derniers frais (impôts au décès, règlement de la succession, etc.).


 

Développer un plan solide, et le respecter, sera essentiel pour vous assurer de ne pas survivre à votre agent. De cette façon, vous pourrez profiter de votre retraite l’esprit tranquille!

61 vues