Produit fiscalement avantageux pour la rétention d’employés clefs.

Un des défis aujourd’hui est de se distinguer en tant qu’employeur et d’être attractif pour attirer et garder de bons employés. L’assurance collective, les régimes de participation aux bénéfices, les horaires flexibles, le télétravail sont toutes de bonnes initiatives assez répandues de nos jours.



Toutefois, il n’est pas toujours possible d’implanter ces solutions dans toutes les PME. Il arrive parfois que le budget, la taille ou la nature même de l'entreprise ne le permette pas. Mais si vous avez trouvé la perle rare. Un candidat extraordinaire dont votre entreprise ne pourrait pas se passer, ou encore que la pérennité même de votre entreprise repose sur une ou deux personnes clefs, il est primordial de leur proposer un incitatif à rester à votre emploie à long terme et de prévoir ce qu'il adviendra s'ils devaient s'absenter.


Une solution : le partage des bénéfices de l’assurance maladies graves.


Avec la mise en place d'une assurance maladies graves avec remboursement des primes, vous couvrez deux volets. Le concept est fort simple :

  1. Votre entreprise souscrit à une assurance en cas de maladie grave sur la tête de l'employé clef.

  2. L'entreprise est nommée comme bénéficiaire de la protection d'assurance maladies graves et du remboursement des primes en cas de décès de l'assuré.

  3. L'employé clef est nommé comme bénéficiaire du remboursement des primes à l'échéance ou résiliation du contrat (plusieurs options sont disponibles, soit après 10 ans, 15 ans ou à 65 ans)

De la sorte, vous trouvez la solution à deux préoccupations pour votre entreprise: la rétention d'un employé clef et la protection de l'entreprise en cas de départ suite à une maladie grave.


Absence d'un employé clef suite à un diagnostic de maladie grave


Vous avez le contrôle sur bien des facettes de votre entreprise, mais malheureusement, personne ne sait quand la maladie va frappée. Votre entreprise pourrait être en péril si un employé important devait s'absenter suite au diagnostic d'une maladie grave. Avec la protection que vous avez mis en place, en cas de diagnostic d'une maladie couverte, votre entreprise recevra une prestation d'assurance. Ce montant peut servir à aider votre employé à revenir plus rapidement au travail en défrayant des frais médicaux non-couverts par exemple. Le montant peut aussi servir à continuer de payer votre employé pendant son absence, trouver un remplaçant, palier au manque de revenu généré par cet employé, etc.


En l'absence de maladie, l'employé recevra le retour des primes


En l'absence de maladie, 100% des primes payées sont retournées à l'employé lorsque l'assurance prends fin. Afin d'y avoir droit, l'employé doit rester à votre emploi jusqu'au moment ou le retour des primes est accessible. Vous aurez au préalable déterminé la durée, par exemple après 15 ans.


Si l'employé quitte votre entreprise


Si l'employé quitte malgré l'incitatif, vous aurez le choix de conserver l'assurance et de nommer un nouveau bénéficiaire pour le retour des primes; votre entreprise. Lorsque le retour des primes sera disponible, l'entreprise pourra demander le remboursement et recevoir 100% des primes payées.


Exemple


Votre entreprise compte 8 employés et oeuvre dans un domaine hautement compétitif. Votre directeur, Alain, 40 ans, est avec vous depuis un certain temps s'occupe de l'équipe et a un contact privilégié avec vos principaux clients. S'il devait s'absenter pour cause de maladie, vous devriez embaucher sans tarder une personne qualifié pour le remplacer. Toutefois, la pénurie de main d'oeuvre fait en sorte que les ressources sont limitées et que vous devriez débourser plus afin de trouver un candidat rapidement.

Si Alain quittait pour la compétition, ce serait désastreux pour votre entreprise car certains clients et membres de l'équipe pourraient le suivre.


Vous décidez alors de mettre en place une assurance maladies graves avec partage des bénéfices avec les caractéristiques suivantes :


  • Protection de 250 000$

  • Option de remboursement des primes après 15 ans

  • Prime annuelle de 4725$


Si Alain reçoit un diagnostic de maladie couverte, votre entreprise recevra un montant de 250 000$ environ 30 jours après la date du diagnostic.


Si Alain n'est pas malade et décide de prendre sa retraite à 60 ans, il recevra un chèque totalisant 100% des primes payées, soit 118 125$.


Année après année, vous serez en mesure de démontrer à votre employé l'accumulation et le montant auquel il aura accès à la retraite.


Il y a plusieurs façon de mettre en place cette stratégie. Demandez à votre conseiller quel est la meilleure option pour vous et votre entreprise.




16 vues