Faire un don à l'aide de l'assurance vie

Dernière mise à jour : 13 oct. 2021

Aider les gens a toujours été une valeur importante à mes yeux. C'est pourquoi, depuis plusieurs années, j'essaie d'aider certains organismes de bienfaisance autour de moi en donnant régulièrement du temps et de l'argent. Si cela est aussi important pour vous, vous serrez intéressé de savoir qu'il y a des façons de multiplier la valeur des dons. Même pour les dons plus modestes, le fait de planifier et de mettre en place une stratégie vous permettra de donner plus à l'organisme qui vous tient à coeur.


Le don à l'aide de l'assurance vie fait parti des stratégies de dons planifiés. Cette stratégie est simple à mettre en place et permettra de faire une grande différence.


Il est possible de tirer avantage d'une police d'assurance que vous détenez déjà en la cédant à un organisme de charité. Dans le présent article, nous allons traiter du don par la mise en place d'un nouveau contrat d'assurance vie.


Comment ça fonctionne ?


Le concept est relativement simple. Vous désirez que l'organisme reçoive un montant d'argent important à votre décès, mais vous ne voulez pas céder tout votre patrimoine parce que vous souhaitez aussi laisser de l'argent à vos héritiez. La stratégie consiste à prendre entente avec l'organisme afin que cette dernière souscrive à un contrat d'assurance vie sur votre tête. Vous payez les primes d'assurances à chaque année et vous recevez un reçu du montant de la prime pour avoir accès à votre crédit d'impôt pour don. À votre décès, l'organisme recevra la prestation d'assurance prévue au contrat.


Quelques exemples


Voici un exemple avec madame X. Elle a 45 ans, est en bonne santé et ne fume pas. Comme ses parents ont reçu les bons soins de l'hôpital de sa ville, elle a pris l'habitude de donner 150$ par mois à la fondation de l'hôpital. Si la fondation souscrit à une assurance vie sur la tête de madame X au coût de 150$ par mois (Assurance permanente payable en 8 ans), au décès de madame X la fondation recevra la prestation d'assurance de 51 000$*.


Madame X recevra son crédit d'impôt pour le paiement de la prime de 1 800$ (150$ x 12 mois) à chaque année de la part de la fondation pendant les 8 ans pour payer la police d'assurance. Le crédit d'impôt annuel sera approximativement de 864$**. Le coût net du don de 51 000$ de madame X à la fondation sera de seulement 7 488$ (936$ x 8 ans).

 

Prenons un autre exemple. Monsieur Y a l'habitude de commanditer l'événement de prestige de la Fondation ABC. Il donne 10 000$ par année pour cette commandite. Monsieur Y a 50 ans, non-fumeur et est en bonne santé. Il sait qu'éventuellement, ses revenus pourraient ne plus lui permettre d'être aussi généreux et désire planifier les prochaines années. Son rêve serait de continuer à donner même à la suite de son décès. Il sait aussi que la fondation a des besoins de financement annuels.


La Fondation ABC souscrit à une police d'assurance de 150 000$ sur la tête de monsieur Y. Ce contrat est une assurance vie permanente payable en 8 ans au coût de 7500$ par année*. Monsieur Y peut continuer de donner 10 000$ par année (7500$ par l'assurance et 2500$ par don régulier) afin de répondre aux besoins immédiats et futurs de la fondation. Le coût net des primes pour monsieur Y en tenant compte de son crédit d'impôt est de 31 200$ (3 900$ X 8 ans)**.


Au décès de monsieur Y, la Fondation ABC recevra 150 000$. Elle pourra constitué un fonds et utiliser les revenus de placement uniquement pour financer ses activités (un rendement de 4% offrira un revenu annuel de 6000$ / an). De cette façon, monsieur Y aura atteint son objectif de répondre aux besoins immédiats et futurs de la Fondation ABC, même à la suite de son décès.

 

En résumé, le don par l'assurance vie permet de multiplier l'impact d'un don et d'assurer la perpétuité de la générosité du donateur. Notre expertise en dons planifiés est à votre service ! N'hésitez-pas à nous en parler.



* Le montant de la prime et la prestation d'assurance dépends de l'état de santé de l'assuré ainsi que des taux d'assurance en vigueur.

** Le crédit d'impôt peut varier.

34 vues