top of page

Assurance invalidité : Protéger votre sécurité financière avec sagesse

Le gouvernement canadien n’offre-t-il pas une couverture en cas d’invalidité ?

L'interrogation sur la couverture en cas d'invalidité offerte par le gouvernement canadien est légitime. Bien que le Régime de pensions du Canada (RPC) et le Régime de rentes du Québec (RRQ) proposent des prestations d’invalidité, mais ces dernières sont limitées. Ces montants, bien que substantiels, restent inférieurs à ce que pourrait offrir une assurance invalidité spécialisée.


Par exemple, certaines polices d’assurance invalidité offertes par divers assureurs permettent aux assurés de recevoir jusqu’à 25 000 $ par mois, en fonction de leur profession, de leur revenu pré-invalidité, et d'autres facteurs spécifiques à leur situation. De plus, la définition de l'invalidité au sein de ces polices peut être moins restrictive, adaptée à une variété de situations.



Pourquoi souscrire une autre police d’assurance invalidité si je suis déjà couvert au travail ?

La souscription à une autre police d'assurance invalidité, même si vous êtes déjà couvert au travail, peut s'avérer judicieuse. Les régimes d'assurance parrainés par l’employeur présentent souvent des limitations, notamment la cessation de la couverture en cas de départ de l'emploi. Opter pour une police d’assurance invalidité auprès d’un assureur indépendant offre la flexibilité de conserver cette protection même en cas de changement d'emploi.


Pour prendre une décision éclairée, examinez attentivement le régime d’assurance de votre employeur en répondant à des questions clés telles que le pourcentage de revenu remplacé, la couverture des maladies et des blessures, la durée de la couverture, et la disponibilité de services de retour au travail.


De quel montant d’assurance invalidité ai-je besoin ?

Déterminer le montant optimal d’assurance invalidité nécessite une évaluation minutieuse de vos besoins financiers. Vos prestations d'invalidité devraient être suffisantes pour maintenir votre niveau de vie actuel pour vous et votre famille. Pour ce faire, commencez par calculer vos frais de subsistance mensuels fixes, englobant la nourriture, le logement, le transport, les services publics, et autres dépenses incontournables.


Soustrayez ensuite tout revenu que vous pourriez recevoir d'autres sources pendant une invalidité, telles que des placements, des biens immobiliers locatifs, et d'autres polices d'assurance invalidité. L'excédent représente le montant d’assurance nécessaire pour combler le déficit financier potentiel. Bien entendu, aucune assurance invalidité ne saurait remplacer intégralement votre revenu, mais elle peut constituer un filet de sécurité financier crucial.


Pour approfondir cette discussion et obtenir une analyse de risque personnalisée, n'hésitez pas à planifier une rencontre avec un conseiller en assurance indépendant.

Comentários

Avaliado com 0 de 5 estrelas.
Ainda sem avaliações

Adicione uma avaliação
bottom of page